ORDINATION PRESBYTERALE : L’ABBE SERGE PIERRE K. QUENUM ADMIS DANS L’ORDRE DES PRETRES

0
380
ordination

« Sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise », lit-on dans les Saintes Écritures. Serge Pierre K. Quenum n’a pas renoncé à l’appel de Dieu pour entamer l’œuvre sacramentelle de la congrégation de Jésus et de Marie. Le samedi 29 août 2020, le jeune séminariste a réalisé son rêve d’enfant, celui de recevoir l’ordination presbytérale. Ceci, comme pour dire:  » A cœur vaillant rien d’impossible. »

La grande cathédrale Saint Pierre Claver de Lokossa était devenue trop exiguë pour contenir la horde de fidèles, témoins oculaires de l’ordination presbytérale de l’Abbé Serge Pierre K. Quenum admis dans l’ordre des prêtres pour accomplir le ministère sacerdotal. Une épreuve vécue avec foi, endurance et détermination par celui qui est désormais oint pour proclamer la bonne nouvelle dans tout le royaume de Dieu. Un parcours assez long mais qui au finish se révèle glorieux.

L’ordonné a franchi toutes les étapes, grandissant dans la foi et l’acceptation d’accomplir l’œuvre divine. Deux années de regardanat ou d’aspiranat pour approfondir sa vocation de prêtre, demande d’entrée en formation ou stage probatoire, trois ans de philosophie, stage de disciplorat pour renforcer la spiritualité en Christ (temps spécial), trois ans de théologie ou configuration au Christ pour s’imprégner du discours de la parole divine et le lexique évangélique, une année de vie apostolique pour exercer la mission de diacre, stage diaconat (ordre sacré), etc. Au total, neuf ans de parcours de perfectionnement de la foi chrétienne sur le chemin du Christ pour accomplir l’œuvre de rédemption. Il aura fallu faire le tour du monde pour forger son esprit de Prêtre de Jésus-Christ et recevoir l’onction finale. C’est à travers un exercice simple de questions-reponses que démarre cette ordination, la troisième au sein de la famille Quenum. Dans son homélie tirée du livre de Jérémie, le célébrant, Monseigneur Victor Agbanou, Évêque de Lokossa a procédé à une explication rhétorique et sémantique entre le Sacerdoce ministériel et la Mission de prêtre. Le prêtre, vu comme un mystère, un personnage qui mérite respect, mais qui doit poursuivre l’œuvre de perfectionnement de la foi, de par son humilité, son sens d’écoute et son sacrifice de tous les jours. Ensuite, le sacerdoce comme l’oubli de soi pour se consacrer à la communauté. Le fidèle intendant de l’Eglise de Dieu mesure, à juste titre, la portée de la mission. Lui qui, après avoir suivi les différentes étapes de son couronnement à savoir : la liturgie de l’ordination, l’interception des saints et la prière consécratoire, peut désormais se mettre devant l’autel de Dieu pour conduire une homélie, propager et enseigner la bonne nouvelle. Une nouvelle aventure commence sur le parcours de l’évangélisation avec cette admission, de l’Abbé Serge Pierre K. Quenum, dans l’ordre des prêtres. Il accomplira ce ministère sacerdotal sous le nom de baptême : « Mahoulékoum », c’est-à-dire, Dieu est avec moi.

Pour l’illuminé, ce couronnement traduit l’aboutissement d’un projet de Dieu en lui. Il sollicite la prière de tout le monde dans l’accompagnement et l’accomplissement de cette mission divine qu’il place sous le signe du sacerdoce, perçu ici comme l’Amour du cœur de Jésus. Le premier baptême de l’air s’est fait au lendemain de l’ordination, le dimanche 30 août à la Paroisse Sainte Catherine de Sienne d’Agnivèdji à Lokossa. Le dimanche 06 septembre prochain, ce sera le tour des fidèles catholiques de la Paroisse Saint Jean-Eudes d’Atrokpocodji, de découvrir l’homme en soutane pour la célébration de l’Eucharistie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici