REPRÉSENTATIVITÉ DES FEMMES A L’HÉMICYCLE : « C’EST UNE BATAILLE-VICTOIRE DE CLAUDINE GBENAGNON TALON », DIXIT LEOPOLD GBENOU

0
672
leopold_gbenou

A l’issue d’une discussion à bâton rompu avec l’Opérateur Économique Léopold Gbénou,  au lendemain de la révision historique de la constitution béninoise vieille de près de 30 ans, l’homme dévoué de la 16ème Circonscription Electorale, n’est pas allé par quatre chemins, pour d’abord décerner tout son satisfecit à la première dame, Claudine Gbènagnon Talon, pour son leadership, sa vision et son attachement à l’éclosion, l’épanouissement  de la gent féminine dans l’arène politique, sous l’ère de la Rupture et du Nouveau Départ. A travers l’article 26 de la constitution réaménagée du Bénin, il y réside des remèdes adaptés qui lèvent des contraintes, brisent des chaines pour élever des femmes à 24 au moins sur 109 députés dans la deuxième plus  grande institution de l’État béninois qu’est l’Assemblée Nationale et ce, à partir de 2023.

Selon Léopold Gbénou, tout le mérite, la palme d’or de cette alliance nouvelle irrévocablement décrétée, revient à Claudine Gbènagnon Talon, Première Dame du Bénin. Modèle parfait du sacrifice politique, cette Reine endurante et courageuse est prête à tout donner à son âme sœur, Patrice Talon, Président de la République du Bénin, pour obtenir toutes les exceptionnelles opportunités au profit de ses semblables béninoises, surtout militantes ou engagées dans les sphères politiques du Bénin. En obtenant sans tapage, dans le grand silence et dans la totale discrétion cette nouvelle loi qui a fixé des dispositions spéciales d’amélioration  de la représentativité des femmes, cette dynamique personnalité a porté en triomphe la gent féminine  militante. C’est un soleil de l’espoir qui vient de se lever au profit de ces forces vives dans le champ de l’histoire. De part son être à l’ouvrage, son cœur, son enthousiasme et son éveil sur les grandes orientations stratégiques liées au genre, la femme béninoise ne doit plus être l’accessoire qui orne les rangs durant les meetings politiques. De même, elle ne doit plus être déshumanisée ou instrumentalisée  comme le rappelle l’immortelle Mariama Bâ. C’est pourquoi, à en croire Léopold Gbénou, la première Dame, se donne au quotidien, corps et âme, aux côtés du Chef de l’Etat et de son gouvernement, pour restaurer les cœurs brisés des braves femmes militantes en levant les pesanteurs sociologiques, familiales, sociétales qui les ont toujours reléguées au second rôle. En effet, dans son développement, l’homme d’affaires a également salué ce pas majeur ou cette grande avancée qui dénote de la volonté d’un Président de la République ambitieux et audacieux. Il l’a enfin prié à aller plus loin dans ses réformes en vue de permettre aux  amazones de la Première Dame de jouer leur partition dans le processus de développement du Bénin. Et d’ailleurs, il est un secret pour personne que, depuis son accession au pouvoir, le Président Patrice Talon et son gouvernement s’évertuent à combattre tout élan phallocratique, tout traitement injuste et rétrograde vis-à-vis  des femmes qui luttent pour révéler leurs compétences et potentialités. Ce laborieux Président a toujours donné les mêmes chances aux hommes et aux  femmes à partir de leur mérite.

Il est crucial de remercier la Première Dame pour ses actions sociales à travers sa Fondation, la distinction des meilleurs apprenants aux différents examens et surtout le traitement gratuit des femmes souffrant de la fistule, de leur formation et surtout de leur réinsertion en tant que personne à part entière. Pluie de grâces et de bénédictions dans votre vie de la mère de la Nation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici