PATRICE TALON ET LES ANCIENS PRESIDENTS DE LA RÉPUBLIQUE : UNE HISTOIRE DE ‘’ JE T’AIME, MOI NON PLUS ‘’

0
893
le_chef_de_l'état

De bonnes relations au début, et puis après, des inimitiés, des conflits rangés, des règlements de compte politique, etc. L’actuel locataire de la Marina n’a jamais été de bons termes avec ses prédécesseurs depuis son accession à la tête de la Magistrature suprême. Et pourtant, rien ne les divisait par le passé.

De l’aversion. Il n’y a pas un autre mot pour qualifier les relations entre le président Patrice Talon et ses prédécesseurs. En effet, depuis son avènement au pouvoir, l’actuel locataire de la Marina est tout le temps en conflit avec les anciens présidents de la République ou leurs progénitures. Mais qu’est-ce qui peut bien expliquer cette attitude pour le moins incohérente ? Patrice Talon avait-il des antécédents avec ceux qu’il succède à la tête de la Magistrature suprême ? Y a-t-il des deals qui n’ont jamais aboutis ? Y a-t-il des engagements qui n’ont jamais été respectés ? On n’aura certainement pas de réponse à ces différentes interrogations. De toutes les façons, Talon a été longtemps le bras financier de plusieurs chefs d’Etat du Benin. Peut-on déjà commencer par parler du prix de la rançon ? En tout cas, nul ne fait rien volontairement. Patrice Talon doit avoir une raison en réglant ses comptes avec ses prédécesseurs. Tous les trois chefs d’Etat du renouveau démocratique sont passés au purgatoire des réformes du gouvernement de la Rupture, comme si c’était là, les fondements du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG). Tous, autant qu’ils sont, vivants ou morts, sont aujourd’hui les souffre-douleur de Talon. A commencer par Nicéphore Dieudonné Soglo dont le fils génétique a été contraint à l’exil. Un affront que ne supporte pas jusqu’à ce jour, celui qui a conduit la transition démocratique. Comme pour venger sa progéniture, l’ancien fonctionnaire de la Banque Mondiale prend ses distances vis-à-vis de celui pour qui il a mouillé le maillot lors de la présidentielle de 2016. Aujourd’hui, les deux personnages d’Etat ne se croisent plus de regards. Il en est de même pour l’ancien président Boni Yayi qui a rompu les amarres avec son ami de vieille date depuis 2012, suite à cette fameuse affaire de tentative d’empoisonnement et de coup d’Etat. Dès lors, les relations entre ces deux grands amis se sont brouillées au point où ils se regardent aujourd’hui en chiens de faïence. Quant au Feu Général Mathieu Kérékou, on ne voyait pas le mal venir. D’autant plus que l’homme de la révolution d’octobre 1972 est décédé avant l’avènement de la Rupture. Autre chose, ses enfants ont mérité de l’attention du chef de l’Etat jusqu’au jour où la question de la réquisition de la résidence ‘’Filao’’ s’est posée. Ce combat derrière l’âme du regretté Gl Mathieu Kérékou suscite de grands débats au sein de l’opinion publique, même si l’expropriation du site était pour une bonne cause.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici